Distinctions argentines

En Argentine, chez les acteurs de la culture, artistes et intellectuels, il est commun de trouver un mur couverts de distinctions de toutes sortes, celles qui leur ont été remises dans différents lieux et à diverses occasions.

A son retour de Buenos Aires, en septembre 2013, Denise Anne CLAVILIER comptait déjà trois de ces distinctions, sous forme de diplômes d'honneur. Le carrousel s'est enrichi en septembre 2015 après une tournée intense à Mendoza du 27 août au 2 septembre.

Academia Nacional del Tango de la República Argentina*

Museo del Regimiento de Granaderos a Caballo**

Junta de Estudios Históricos de Villa Urquiza (Buenos Aires)***

Instituto Nacional Sanmartiniano****

Asociación Cultural Sasnmartiniana de Mendoza*** **

 

* Academia Nacional del Tango de la República Argentina
Cette institution culturelle a été fondée en juin 1990 par une équipe pluridisciplinaire conduite par le poète et historien Horacio Ferrer, qui avait obtenu du Président Carlos Menem le décret de fondation.
L'Académie maîtrise ses statuts et sa politique, grâce à un conseil d'une dizaine de membres, présidé jusqu'à ce jour par Horacio Ferrer (2014).
Son budget lui est alloué par le Ministère de l'Education Nationale. Elle dispose d'une capacité d'auto-financement, à travers des ventes et des accords de mécénat. Il existe aussi une Asociación de los Amigos de la Academia Nacional del Tango.
L'ANT entretient en Argentine et dans le monde entier un réseau de correspondants locaux, qui se structure peu à peu.
Elle est propriétaire de son siège social, le Palacio Carlos Gardel, sis Avenida de Mayo 833 (au-dessus du Gran Café Tortoni).

 ** Museo del Regimiento de Granaderos a Caballo
Le Régiment des Grenadiers à cheval a été fondé, comme unité d'élite de combat, le 16 mars 1812 par José de San Martín, dissous en 1826 et reconstitué en 1903 comme Escorte présidentielle et symbole d'unité nationale. Son musée, dans la caserne principale, dans le quartier de Palermo à Buenos Aires, est consacré à la mémoire du fondateur, le Padre de la Patria.

*** Junta de Estudios Históricos de Villa Urquiza
Chaque quartier de Buenos Aires dispose d'un cercle d'histoire locale. Celui de Villa Urquiza est présidé par le poète et essayiste Luis Alposta en 2010.

*** * Instituto Nacional Sanmartiniano
Fondé en 1936 par José Pacífico Otero, historien formé à la Sorbonne à Paris, l'INS était une institution privée à la gloire du Père de la Patrie, dont la dernière descendante venait de s'éteindre. En 1950, Juan Domingo Perón le nationalisa. Il dépend aujourd'hui du Ministère de la Culture. Après une longue succession de généraux, l'INS est dirigé depuis 2011 par un civil, Eduardo García Caffi, ancien directeur de Radio Nacional. Depuis sa prise de fonction, ce grand professionnel de la culture s'efforce de faire de l'INS un lieu de pluralité et d'interdisciplinarité qu'il tâche d'ouvrir au grand public. Une modernisation pacifiante qui est la bienvenue...

*** ** Asociación Cultural Sanmartiniana de Mendoza
Fondée en 1959, cette association a repris l'héritage de la succursale mendocine de l'Institut Sanmartinien lorsque celui-ci a été nationalisé par Juan Domingo Perón au centième anniversaire de la mort du général José de San
 Martín en 1950 (Instituto Nacional Sanmartiniano). Par la suite, l'initiative a été imitée par de nombreux passionnés d'abord dans la Province, ensuite dans toute l'Argentine. Mendoza était la capitale de l'ancienne province de Cuyo dont San Martín a été l'inoubliable gouverneur de 1814 à 1816. Aujourd'hui, cette province a été divisée en trois nouveaux Etats fédérés : les provinces de Mendoza, San Juan et San Luis.

Date de dernière mise à jour : 10/07/2017